Septième journée d’étude :
Atelier Jeunes chercheurs

CENS, Université de Nantes, 25 juin 2004

pour télécharger le Cahier 7 volume I au format pdf cliquez ici
pour télécharger le Cahier 7 volume II au format pdf cliquez ici

 


Afin de continuer notre état des lieux sur les recherches de sciences sociales actuellement menées sur les cadres et les ingénieurs, il nous semblait important de consacrer davantage de place aux jeunes chercheurs, qu’ils soient doctorants ou post-doctorants, afin de valoriser leurs travaux et de permettre au réseau de s’élargir vers d’autres institutions de recherche. Cette journée était aussi l’occasion de faire un point sur les domaines d’étude qui sont investis par les jeunes chercheurs et ceux qui restent encore peu explorés. Cette journée a rencontré un réel succès, puisque douze jeunes chercheurs nous ont présenté leurs travaux de sociologie, de sciences de gestion, mais aussi de sciences politiques et d’ethnologie.

La matinée était consacrée aux thèses qui s’intéressent plus particulièrement à l’évolution de l’activité de travail des cadres. La question des outils de gestion appliqués à cette population, et particulièrement de la gestion par les objectifs, des contraintes qu’elles génèrent, de l’évaluation des résultats, de la légitimité du management a été abordée par plusieurs communications. La modification des métiers et des statuts a également été interrogée, à partir de la population des chercheurs en entreprise et du statut atypique des cadres intérimaires. De façon plus large, la matinée se clôturait sur l’effet de ces mutations des structures de production sur le rapport au travail des cadres et la manière dont les sciences sociales peuvent l’étudier.

L’après-midi a été centrée autour de la question de l’identité problématique de différents groupes professionnels, et pas seulement des ingénieurs, notamment autour de l’évolution de la fonction d’encadrement. Cette notion d’encadrement a été interrogée à partir d’enquêtes statistiques sur la frontière cadres / professions intermédiaires, ou à partir de l’étude de cadres d’un secteur particulier : l’éducation spécialisée. L’effet des modifications techniques sur l’identité professionnelle a également été évoqué à partir de l’exemple des créatifs de la publicité, entre création et commerce. La figure clé de cette catégorie sociale, les ingénieurs, a été abordée de manière originale soit à partir de l’enjeu de la transformation de la formation initiale (le cas des Ponts et Chaussées), soit à partir de l’épreuve du recrutement des jeunes diplômés. Enfin, une enquête ethnologique in situ nous a montré tout l’intérêt de s’intéresser à l’exception (les pratiques syndicales des cadres) pour mieux comprendre les valeurs et le rapport à l’entreprise des cadres en général.

Gilles LAZUECH.

 

Sommaire des Cahiers du Gdr CADRES n°7 vol.1

Présentation. Gilles LAZUECH

Introduction : Le travail des cadres, la grande mutation. Gilles LAZUECH

Le procès de travail des ingénieurs : quelle autonomie aujourd'hui ? Gaetan FLOCCO

Les pratiques d'appréciation : témoins de la formalisation de la relation d'emploi des cadres ? Nathalie TESSIER

Emergence l'intérim cadre. Laurence PUISSANT

Discussion animée par Paul BOUFFARTIGUE

L'encadrement des jeunes diplômés : quoi de neuf du côté de l'autorité ? Sylvie DEFAYET

Dynamique des métiers de la recherche industrielle. Lise GASTALDI

Une tentative pour penser le rapport au travail des cadres. Eric ROUSSEL

Discussion animée par Charles GADEA

 

Sommaire des Cahiers du Gdr CADRES n°7 vol.2

Présentation. Gilles LAZUECH

Introduction : L'identité problématique d'un groupe professionnel. Gilles LAZUECH

Qu'est-ce qu'encadre veut dire ? Loup WOLFF

Les créatifs de la publicité entre création et commerce. Laure GAERTNER

Quand le statut rentre en concurrence avec la logique de métier. Hélène CHERONNET

Discussion animée par André GRELON

Le foyer syndical, au coeur d'une pratique syndicale. Anne-Sandrine CASTELOT

Le corps des Ponts et Chaussées, une institution à géométrie variable . Julie GERVAIS

Juger pour recruter : les ingénieurs diplômés. Sarah GHAFFARI

Discussion animée par Sophie POCHIC