Accueil

 

 

 

La rédaction

  Comité de lecture

  Bureau du Comité de lecture

  Correspondant·e·s à l'étranger

  Comité scientifque

 

Directrice de publication

Pascale Molinier. Psychologue, professeure à l'Université Paris 13 – Villetaneuse Sorbonne Paris Cité, directrice de l'UTRPP (Unité Transversale de Recherche Psychogenèse et Psychopathologie).

La direction de la revue est élue par les membres du Comité de lecture pour cinq ans, renouvelable une fois.

Secrétaire de rédaction

Danièle Senotier. Ingénieure d'études CNRS – CRESPPA (Centre de recherches sociologiques et politiques de Paris – équipe GTM – Genre, travail, mobilités) – CNRS et Université Paris 8

Comité de lecture

Hourya Bentouhami. Philosophe, maître de conférences, Université Toulouse 2 – Jean Jaurès, membre du laboratoire ERRAPHIS (Équipe de recherche sur les rationalités philosophiques et les savoirs)

Sandra Boehringer. Historienne, maîtresse de conférences en histoire grecque, Université de Strasbourg, Institut d'histoire grecque, Faculté des Sciences historiques

José Calderón. Sociologue, maître de conférences, Université Lille 1, membre du CLERSÉ

Maxime Cervulle. Sciences de l'information et de la communication, maître de conférences, Université Paris 8, membre du CEMTI (Centre d'études sur les médias, les technologies et l'internationalisation)

Danielle Chabaud-Rychter. Sociologue retraitée, membre associée au CRESPPA (Centre de recherches sociologiques et politiques de Paris – équipe GTM-Genre, travail, mobilités) – CNRS, Universités Paris 8 et Paris 10

Isabelle Clair. Sociologue, chargée de recherche CNRS, membre de l'IRIS (Institut de recherche interdisciplinaire sur les enjeux sociaux) – EHESS, CNRS, INSERM, Université Paris 13

Blandine Destremau. Sociologue, directrice de recherche CNRS, membre de l'IRIS (Institut de recherche interdisciplinaire sur les enjeux sociaux) – EHESS, CNRS, INSERM, Université Paris 13

Anne-Marie Devreux. Sociologue, directrice de recherche CNRS – CRESPPA (Centre de recherches sociologiques et politiques de Paris – équipe CSU-Cultures et sociétés urbaines) – CNRS et Université Paris 8 et Paris 10 [directrice de la revuede 2006 à 2013]

Jules Falquet. Sociologue, maître de conférences, Université Paris 7 – Denis Diderot

Estelle Ferrarese. Professeure de philosophie morale et politique, Université de Picardie Jules-Verne

Maxime Forest. Politologue, chercheur associé à la Faculté de science politique et de sociologie, Université Complutense de Madrid et chargé de cours à l'Université Paris 3 et à Nice Sophia Antipolis.

Dominique Fougeyrollas-Schwebel. Sociologue, chargée de recherche CNRS – Institut de recherche interdisciplinaire en sciences sociales (IRISSO) – CNRS, Université Paris Dauphine

Nacira Guénif-Souilamas.  Sociologue, professeure à l'Université Paris 8, membre du Centre de recherche interuniversitaire EXPERICE (Expérience Ressources Culturelles Éducation)

Jacqueline Heinen. Professeure émérite de sociologie, Université Versailles Saint-Quentin en Yvelines,
Laboratoire PRINTEMPS [Directrice de la revue de 1997 à 2008]

Danièle Kergoat. Sociologue retraitée, membre associée au CRESPPA (Centre de recherches sociologiques et politiques de Paris – équipe GTM-Genre, travail, mobilités) – CNRS, Universités Paris 8 et Paris 10

Amélie Le Renard. Sociologie et science politique, chargée de recherche au CNRS, membre du Centre Maurice Halbwachs, équipe PRO (Professions, réseaux, organisations)

Éléonore Lépinard. Professeure associée, directrice du Centre en études genre, Université de Lausanne (Suisse)

Marylène Lieber. Professeure associée, études genre, Université de Genève (Suisse)

Ilana Löwy. Biologiste et historienne des sciences, directrice de recherche à l’INSERM, CERMES3 (Centre de recherche médecine, sciences, santé et société)

Hélène Yvonne Meynaud. Sociologue. Membre associée au CRESPPA (Centre de recherches sociologiques et politiques de Paris – équipe GTM-Genre, travail, mobilités) – CNRS, Universités Paris 8 et Paris 10. Juge des Prud'hommes au Conseil de Boulogne-Billancourt.

Delphine Naudier. Sociologue, chargée de recherche CNRS. CRESPPA (Centre de recherches sociologiques et politiques de Paris – équipe CSU-Cultures et sociétés urbaines) – CNRS et Université Paris 8 et Paris 10

Roland Pfefferkorn. Professeur de sociologie, Université de Strasbourg. Laboratoire Cultures et Sociétés en Europe (CNRS UMR 7043)

Wilfried Rault. Sociologue, chargé de recherche à l’INED, unité de recherche « Démographie, genre et sociétés »

Fatiha Talahite. Économiste, chargée de recherche CNRS. CRESPPA (Centre de recherches sociologiques et politiques de Paris – équipe GTM-Genre, travail, mobilités) – CNRS, Universités Paris 8 et Paris 10

Priscille Touraille. Anthropologue, chargée de recherches au CNRS, membre du laboratoire Éco-anthropologie, ethnobiologie, Muséum national d'histoire naturelle, Musée de l'Homme, Paris

Josette Trat. Sociologue retraitée, Université Paris 8. CRESPPA (Centre de recherches sociologiques et politiques de Paris – équipe GTM-Genre, travail, mobilités) – CNRS, Universités Paris 8 et Paris 10

Eleni Varikas. Professeure émérite de science politique, Université Paris 8. Membre du CRESPPA (Centre de recherches sociologiques et politiques de Paris – équipe GTM-Genre, travail, mobilités) – CNRS, Universités Paris 8 et Paris 10

Les membres du Comité de lecture sont élu∙e∙s par l'ensemble du Comité, après discussion et vote. Le vote se fait à partir d'une liste de personnes répondant aux critères définis au préalable (disciplines, champs de recherche). Des recrutements sont faits environ tous les deux ans.

 

 

Bureau du Comité de lecture

Virginie Descoutures. Sociologue, maîtresse de conférences à l'Université de Picardie Jules Verne, CURAPP-ESS (Centre universitaire de recherches sur l'action publique et le politique – Épistémologie et sciences sociales)

Fanny Gallot. Histoire contemporaine, maîtresse de conférences, Université Paris-Est Créteil Val-de-Marne, membre du Centre de recherche en histoire comparée

Helena Hirata. Sociologue, directrice de recherche émérite CRESPPA (Centre de recherches sociologiques et politiques de Paris – équipe GTM-Genre, travail, mobilités) – CNRS, Universités Paris 8 et Paris 10

Pascale Molinier. Psychologue, professeure à l'Université Paris 13 – Villetaneuse Sorbonne Paris Cité, directrice de l'UTRPP (Unité Transversale de Recherche Psychogenèse et Psychopathologie. Cliniques, psychopathologie et psychanalyse)

Danièle Senotier. Ingénieure d’études CNRS – CRESPPA (Centre de recherches sociologiques et politiques de Paris – équipe GTM-Genre, travail, mobilités) – CNRS, Universités Paris 8 et Paris 10

Correspondant·e·s à l’étranger

Carme Alemany (Espagne). Sociologue, directrice du Centre d’études Femme et société – CEDIS (Barcelone)

Boel Berner (Suède). Sociologue, professeure et directrice de recherche au département de Technologie et Changement Social à l'Université de Linköping

Paola Cappellin-Giuliani (Brésil). Sociologue à l’Institut de philosophie et de sciences sociales,  Université fédérale de Rio de Janeiro

Cynthia Cockburn (Grande-Bretagne). Chercheuse et écrivaine, détachée au Département de sociologie de la City University of London

Alisa Del Re (Italie). Professeure à la faculté de sciences politiques de l'Université de Padoue

Virgínia Ferreira (Portugal). Professeure à la faculté d'économie de l'Université de Coimbra en sociologie du travail et de l'emploi, et chercheuse au Centro de estudos sociais

Ute Gerhard (Allemagne). Professeure de sociologie, directrice du Cornelia Goethe, Centre for Women's and Gender Studies at the University of Frankfurt

Jane Jenson (Canada). Professeure de sciences politiques à l’Université de Montréal, Québec

Diane Lamoureux (Canada). Politologue, professeure à l’Université Laval, Québec

Sara Lara (Mexique). Anthropologue à l’Instituto de Investigaciones Sociales de la Universidad Nacional Autónoma de México

Bérengère Marques-Pereira (Belgique). Professeure en science politique à l’Université libre de Bruxelles, directrice du Centre de sociologie politique et du Groupe d’études latino-américaines

Andjelka Milic (Serbie). Professeure de sociologie à l’Université de Belgrade

Machiko Osawa (Japon). Japan Womens' University, Kanagawa

Renata Siemienska (Pologne). Professeure de sociologie à l’Université de Varsovie

Birte Siim (Danemark). Professeure en Gender Research in Social Sciences à l’Université d’Aalborg

Angelo Soares (Canada). Sociologue, professeur à l’Université du Québec à Montréal.

Diane Tremblay (Canada). Économiste, professeure et directrice de recherche à la Télé-Université de l’Université du Québec

Louise Vandelac (Canada). Professeure de sociologie à l’Université du Québec à Montréal

Katia Vladimirova (Bulgarie). Professeure d’économie à l’Université d’économie nationale et mondiale de Sofia

Comité scientifique

Christian Baudelot. Professeur de sociologie à l'École Normale Supérieure (ENS)

Alain Bihr. Professeur de sociologie à l’Université de Franche-Comté (Besançon)

Christophe Dejours. Psychiatre et psychologue du travail. Professeur titulaire de la chaire de Psychanalyse-Santé-Travail au Conservatoire National des Arts et Métiers (CNAM).

Annie Fouquet. Économiste, inspecteur général des affaires sociales à l’Institut général des affaires sociales (IGAS)

Geneviève Fraisse. Philosophe, directrice de recherche au CNRS

Maurice Godelier. Anthropologue, directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS)

Monique Haicault. Sociologue, chercheuse associée au Laboratoire d’économie et de sociologie du travail (LEST-CNRS) d’Aix-en-Provence

Jean-Claude Kaufmann. Sociologue, directeur de recherche CNRS au Centre de recherche sur les liens sociaux (CERLIS)

Christiane Klapisch-Zuber. Historienne, directrice d'études à l'École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS)

Michelle Perrot. Professeure émérite en histoire à l’Université Paris 7 – Denis-Diderot

Pierre Tripier. Professeur de sociologie retraité, Université Versailles Saint-Quentin en Yvelines, Laboratoire PRINTEMPS

Serge Volkoff. Ergonome, directeur du Centre de recherches et d'études sur l'âge et les populations au travail (CREAPT – Centre d'études de l'emploi)