Sommaire | Résumés | Abstracts | Resúmenes |Auteur·e·s| Accueil

 

 

48 / 2010

48

Minoritaires et légitimes

Coordonné par Pierre Tripier

 

Dans certains métiers, on peut observer une résistance masculine à la présence des femmes dans les situations de travail. Des pionnières et, éventuellement, celles qui leur succèdent agissent pour rééquilibrer la proportion de femmes dans ces professions. Ce numéro étudie aussi les échappatoires inventées pour contrer ces évolutions et maintenir les femmes dans des rôles secondaires.  

 

  Introduction au format pdf

  Le numéro sur Cairn

 

fleche

Sommaire

 

Dossier

Pierre Tripier
De l'esprit pionnier aux plafonds et parois de verre (Introduction) [p. 5-11]

Frederik Mispelblom Beyer et Pierre Tripier
La Directrice (Entretien) [p. 13-29]

Paola Cappellin
Plafond, parois de verre ou ciel de plomb ? De la persistance des inégalités [p.31-57]

Máximo Badaró
L'armée de terre argentine à l'épreuve du genre [p. 59-79]

Emmanuelle Prévot
Féminisation de l'armée de terre et virilité du métier des armes [p. 81-101]

Louis-Marie Barnier
L'initiative individuelle face à ses obstacles. Genre et formation professionnelle dans le transport aérien [p. 103-125]

Martine Bourelly
Cheffe de cuisine : le coût de la transgression (Note de recherche) [p. 127-148]

Marie Buscatto
Leader au féminin ? Variations autour du jazz [p. 149-172]

Hors-champ

Irène Jonas
La photographie de famille : une pratique sexuée ? [p. 173-191]

Lecture d'une œuvre

Delphine Naudier et Éric Soriano
Colette Guillaumin. La race, le sexe et les vertus de l’analogie  [p. 193-214]

Notes de lecture

— Patrizia Romito. Un silence de mortes. La violence masculine occultée ; Jane Freedman et Jérôme Valluy (eds). Persécutions des femmes. Savoirs, mobilisations et protections (Patricia Legouge)

— Jules Falquet. De gré ou de force. Les femmes dans la mondialisation (Stéphane Heim)

— Valérie Pouzol. Les clandestines de la paix. Israéliennes et Palestiniennes contre la guerre (Mirvat Abd El Ghani)

— Isabelle Clair. Les jeunes et l’amour dans les cités (Irène Jonas)

— Nouvelles questions féministes « L’ambivalence du travail : entre exploitation et émancipation » (Aurélie Damamme)

— Brigitte Rollet. Télévision et homosexualité : 10 ans de fictions françaises 1995-2005 (Estelle Couture)

— Catherine Gonnard et Élisabeth Lebovici. Femmes artistes/artistes femmes. Paris, de 1880 à nos jours ; Camille Morineau et Annalisa Rimmaudo (eds). elles@centrepompidou. Artistes femmes dans la collection du Musée national d’art moderne, du Centre de création industrielle (Séverine Sofio)

— Marie Buscatto. Femmes du jazz. Musicalités, féminités, marginalisations (Pierre Tripier)

— Ilana Löwy et Catherine Marry. Pour en finir avec la domination masculine. De A à Z (Anne-Marie Devreux)

— Anne Paillet. Sauver la vie, donner la mort. Une sociologie de l’éthique de la réanimation néonatale (Pierre Tripier)

— Josiane Boutet – La vie verbale au travail. Des manufactures aux centres d’appel (Pierre Tripier)

[p. 215-249]

  Notes de lecture au format pdf

 

Cahiers du Genre, n° 48/2010, avril, 270 p.

ISSN  1165-3558 - ISBN  978-2-296-11895-9

fleche

 

Résumés

Frederik Mispelblom Beyer et Pierre Tripier — La Directrice (Entretien)

Parois de verre — Plafond de verre — Poste à responsabilités — Femmes cadres — Management — Carrières professionnelles — Pouvoir

Paola Cappellin — Plafond, parois de verre ou ciel de plomb ? De la persistance des inégalités

Cet article fait une analyse comparative de femmes occupant au Brésil des postes élevés de direction et de management au cours de la période 1996-2006. Les femmes brésiliennes ont connu de grandes avancées sur le plan de l’éducation, de la participation à la vie économique et en termes de statut social. L’emploi des femmes dans l’ensemble s’est fortement développé depuis 1980. Nous avons choisi, à travers l’exemple du Brésil, d’axer notre analyse sur la façon sélective dont les employeurs considèrent la mobilité ascendante des femmes. On peut constater que les femmes managers ont ten­dance à être concentrées dans certains secteurs. Le plafond et les parois de verre limitent toujours l’accès des femmes à l’encadrement supérieur et aux positions de direction dans les secteurs et domaines qui demandent des res­ponsabilités élevées et offrent les plus hautes rémunérations.

Plafond de verre — Parois de verre — Femmes cadres — Discriminations de sexe — Carrières professionnelles — Brésil

Máximo Badaró — L’armée de terre argentine à l’épreuve du genre

En 1997, la seule académie militaire vouée à la formation initiale d’officiers de l’armée de terre argentine — le Colegio Militar de la Nación (CMN) — a ouvert ses portes aux femmes. Cette ‘ouverture’ est constamment avancée par le haut commandement militaire pour illustrer le ‘changement’ de l’armée dans le cadre démocratique actuel. Cependant, au sein du CMN, l’incorporation de cadettes génère des tensions. Dans cet article, j’analyse ces tensions en prêtant plus particulièrement attention aux représentations des cadets hommes quant à l’identité militaire en termes de genre et à l’incorporation de femmes. L’analyse montre que ces représen­tations mettent en scène des réflexions sur les transformations récentes des relations entre l’armée et la société argentine actuelle.

Armée de terre — Argentine — Féminisation des professions — Masculinité — Féminité — Corps

Emmanuelle Prévot — Féminisation de l’armée de terre et virilité du métier des armes

Une enquête par observation participante dans l’armée de terre a permis d’analyser l’intégration des femmes dans une unité combattante, en France et en Bosnie. La féminisation des effectifs est problématique car contradic­toire avec les représentations du statut de militaire comme fonction né­cessairement virile ; d’où une double ségrégation, horizontale et verticale, des militaires féminins et une évaluation de leur qualité professionnelle à l’aune de qualités masculines. Ceci influence les stratégies d’intégration des femmes qui, intériorisant l’idée de leur intrusion dans un monde d’hommes, s’alignent sur le groupe masculin de référence et reprennent à leur compte la distinction entre « mauvaise » militaire (« trop » virile/féminine) et « bonne » professionnelle, mettant ainsi en péril leur cohésion.

Armée de terre — Féminisation des professions — Rôles sexués — Virilité — Plafond de verre — Parois de verre

Louis-Marie Barnier — L’initiative individuelle face à ses obstacles. Genre et formation professionnelle dans le transport aérien

Depuis 2004, la formation professionnelle repose sur l’initiative indivi­duelle du salarié censé être responsable de son parcours. Cette notion de parcours doit être confrontée à la rigidité de certaines situations profession­nelles. Dans le transport aérien, les salariés sont assignés à un emploi suivant les normes de genre dans le cadre de la division sociale du travail. L’étude oppose des métiers ‘masculins’ tel le pilote de ligne, à des métiers tout aussi typés tels l’hôtesse de l’air et de steward, ou l’agent d’enregistrement. Cette étude vise à apporter des éléments pour une discussion critique, au prisme du genre, de l’approche individualisante de la formation professionnelle. 

Transport aérien — Formation professionnelle — Métier — Initiative individuelle — Collectif de travail — Conditions de travail

fleche

Martine Bourelly — Cheffe de cuisine : le coût de la transgression (Note de recherche)

‘Faire la cuisine’ désigne, d’une part, un savoir-faire socialement construit comme ‘naturellement’ féminin et, d’autre part, un métier mas­culin et même viril, celui de cuisinier. Cet article questionne les enjeux de ce paradoxe et ses conséquences pour les cheffes. Ce métier s’est organisé autour des valeurs de hiérarchie, commandement, force, discipline et en dévalorisant la cuisine domestique et la cuisinière. Or il apparaît que ce n’est sûrement pas le destin ‘biologique’ des femmes qui les a empêchées d’accéder au poste de cheffe mais la division sexuelle du travail. Une avancée se dessine mais la lutte est rude. Si les cheffes de cuisine troublent le jeu, on est encore loin d’avoir dépassé la division sexuelle du travail dans ce métier.

Métiers masculins — Féminisation des professions — Cuisinier — Cuisinière — Rôles sexués — Plafond de verre — Transgression

Marie Buscatto — Leader au féminin ? Variations autour du jazz

L’un des nombreux moments où se joue la possibilité (ou l’impossibilité) des femmes artistes d’accéder à et d’exercer des positions artistiques valorisées est celui où elles doivent affirmer leur leadership, obtenir la coopération d’autrui, hommes et femmes collègues, partenaires ou intermédiaires afin de produire des œuvres d’art. C’est à travers le cas des femmes instrumentistes de jazz que sont étudiés ces moments où se joue la légitimité des femmes à diriger d’autres musicien·ne·s. Confrontées à des obstacles spécifiques contraires à cet exercice, certaines d’entre elles mettent en place des stratégies de transgression leur permettant, malgré tout, de créer des œuvres musicales sous leur nom…

Artistes — Jazz — Musiciens — Musiciennes — Leader — Stratégies — Transgression — Plafond de verre

*   *   *

Irène Jonas — La photographie de famille : une pratique sexuée ?

La photographie familiale, contrairement à l’impression première que l’on a, n’est pas une activité à laquelle on se livre spontanément. Il s’agit d’une activité structurée, ne serait-ce que par le choix du type d’appareil, des mo­ments photographiés ou des photos mises dans l’album, elle a donc besoin d’être gérée par des réalisateurs/réalisatrices. Nous allons ici nous intéresser à la photographie familiale au regard du genre de la personne impliquée, en faisant l’hypothèse que ces moments pendant lesquels les parents se trans­forment en historiographes de l’enfance de leur progéniture, font l’objet d’une répartition des tâches entre conjoints. Nous nous poserons également la question de savoir ce que modifie ou ne modifie pas, dans cette répar­tition sexuée des tâches, l’apparition du numérique.

Photographie — Rôles sexués — Famille — Loisirs — Temps libre — Technique

*   *   *

Delphine Naudier et Éric Soriano — Colette Guillaumin. La race, le sexe et les vertus de l’analogie

Guillaumin Colette — Anti-naturalisme — Féminisme matérialiste — Racisme — Sexisme — Sexage

 

 

fleche

Abstracts

 

Minority but legitimate

Pierre Tripier — When the spirit hits glass walls and ceiling (Introduction)

Frederik Mispelblom Beyer and Pierre Tripier — Public relations director (Interview)

Glass walls — Glass ceiling — Senior position — Women executives — Management — Professional careers — Power

Paola Cappellin — Glass walls and ceiling or leaden skies? Enduring inequalities

This article offers a comparative analysis of women occupying high-level management positions in Brazil between 1996-2006. In this period, Brazilian women made tremendous progress in education, participation in economic life and social status. Women’s employment in general had developed strongly since 1980. The article centers on how employers perceive women's rising mobility. Glass ceiling and walls still limit women’s access to high level and management positions in sectors that involve high-level responsibilities and offer the highest remuneration. As a result, women managers tend to be concentrated in certain less lucrative sectors.

Glass ceiling — Glass walls — Women executives — Gender discriminations — Professional careers — Brazil

Máximo Badaró — The challenge of gender in the Argentinian Army

In 1997, the only military academy dedicated to the initial training of officers of the Argentinian Army — Colegio Militar of Nación (CMN) — opened its doors to women. This  “opening” is constantly cited by the military high command as an illustration of the army's “change” within the current democratic framework. However, within the CMN, the incorporation of women cadets generates tensions. This article analyses these tensions, focusing on the representations male cadets have of military identity with respect to gender and women’s incorporation. The analysis argues these representations translate attitudes concerning recent transformations in the relationship between the army and Argentinian society.

The Army — Argentina — Feminization of professions — Masculinity — Feminity — Body

Emmanuelle Prévot — The feminization of the army and the virility of the military career

An investigation using participating observation in the Army offered the possibility of analyzing women's integration in a fighting unit in France and Bosnia. The feminization of manpower is problematic because it is contradictory with representations of  the soldiers' trade as necessarily virile. For female soldiers this results in a form of double segregation, both horizontal and vertical, as well as an evaluation of their professional skills on the basis of male skills. This influences women’s strategies of integration. Having internalized the idea of their intrusion in a man's world, they align themselves with the male reference group and assimilate the distinction between the “bad” soldier (“too” virile/female) and the “good” professional, thus putting in danger their cohesion.

The Army — Feminization of professions — Gender roles — Virility — Glass ceiling — Glass walls

Louis-Marie Barnier — The obstacles to individual initiative. Gender and professional training in air transport

Since 2004 in France, professional training relies on the individual initiative of the employee, who is considered to be responsible for his/her trajectory. This concept of trajectory encounters problems within certain particularly rigid professional situations. This is the case in air transport where employees are assigned to a job according to gender norms that respect the social division of labor. This study compares within this sector masculine trades such as airline pilot, with similarly gender stereotyped trades such as airline hostess and steward, or boarding counter staff. The analysis uses gender to offer elements for a critical discussion of the individual approach to professional training.

Air transport — Professional training — Trade — Individual initiative —Work collective — Working conditions

fleche

Martine Bourelly — Kitchen cheffe: the cost of transgression (Research)

“Cooking” refers, on the one hand, to a socially constructed know-how considered “naturally” feminine and, on the other hand, to a masculine and even virile trade, that of chef. This article asks what this paradox means and its consequences for women chefs. The cooking trade is organized around the values of hierarchy, command, strength, discipline while devaluing domestic cuisine and women cooks. The article argues that the sexual division of labor, rather than the biological destiny of women, has prevented them from reaching the position of chef. Some evolutions have occured, but resistance to women in the trade is strong. Although women chefs are stirring things up, the sexual division of labour in this trade remains pronounced.

Male Trades — Feminization of professions — Cook — Woman cook — Gender roles — Glass ceiling — Transgression

Marie Buscatto — Leader in the feminine? Variations around jazz

One of the many moments when the possibility (or the impossibility) of women artists of reaching and exercising a respected position in the arts is when they must affirm their leadership, obtain the cooperation of others —men and women colleagues, partners or intermediaries — in order to produce works of art. The article examines the possibility of women’s legitimacy to direct other musicians through the case of women jazz instrumentalists. It considers, in the face of obstacles within this field, the transgressive strategies adopted that allow them, despite everything, to create musical works under their own name…

Artists — Jazz — Musicians — Women Musicians — Leader — Strategies — Transgression — Glass ceiling

*   *   *

Irène Jonas — Family photography: a gendered practice?

Family photography, contrary to first impressions, is not a spontaneously undertaken activity. It is a structured activity, if only through the choice of camera, of the moments photographed or of the photographs put in the album. It requires, as a result, a director. The article explores family photography through the lens of the gender of the person involved. It argues thas that these moments when parents become the historiographers of their offspring’s childhood are the objet of a division of labor within the couple. The article questions, as well, whether the digital experience will change this gendered division of tasks.

Photography — Gender roles — Family — Leisure — Spare Time — Technique

*   *   *

Delphine Naudier and Éric Soriano — Colette Guillaumin. Race, sex and the virtues of the analogy

Guillaumin Colette — Anti-naturalism — Materialist feminism — Racism — Sexisme — Sexage

 

fleche

Resúmenes

 

Minoritarias y legítimas

Pierre Tripier — Del espíritu pionero a los techos y paredes de cristal (Introducción)

Frederik Mispelblom Beyer y Pierre Tripier — Directora (Entrevista)

Parades de cristal — Techo de cristal — Puesto de responsabilidad — Directivas — Gestión de empresas — Carreras profesionales — Poder

Paola Cappellin — ¿Techos, paredes de cristal o cielo de plomo? la persistencia de las desigualdades

Este artículo hace un análisis comparativo de las mujeres que ocupan puestos elevados de dirección y de planeación en Brasil en el transcurso del periodo 1996-2006. Las mujeres brasileñas conocieron grandes avances en el plan de la educación, de la participación en la vida económica y en términos de estatuto social. El empleo de las mujeres en su conjunto se ha desarrollado fuertemente desde 1980. Elegimos, a través del ejemplo de Brasil, centrar nuestro análisis sobre la forma selectiva en que los empleadores consideran la movilidad ascendiente de las mujeres. Pudimos constatar que las ejecutivas tienen tendencia a estar concentradas en ciertos sectores. El techo y las paredes de cristal limitan siempre el acceso de las mujeres a las responsabilidades superiores y a las posiciones de dirección en los sectores y dominios que demandan responsabilidades elevadas y ofrecen las más altas remuneraciones.

Techo de cristal — Paredes de cristal — Directivas — Discriminaciones de sexo — Carreras profesionales — Brasil

Máximo Badaró — El ejército de tierra argentino a la prueba de género

En 1997, la sola academia militar consagrada a la formación inicial de oficiales de la armada de tierra argentina — el Colegio Militar de la Nación (CMN) — abrió sus puertas a las mujeres. Esta ‘apertura’ es constantemente avanzada por el alto comando militar para ilustrar el ‘cambio’ del ejército en el marco democrático actual. Sin embargo, en el seno del CMN, la incorporación de cadetes genera tensiones. En este artículo, analizo estas tensiones prestando atención particularmente a las representaciones de cadetes hombres en cuanto a la identidad militar en términos de género y a la incorporación de las mujeres. El análisis muestra que estas representaciones ponen en escena reflexiones sobre las transformaciones recientes de las relaciones entre el ejército y la sociedad argentina actual.

Ejército de tierra — Argentina — Feminización de las profesiones — Masculinidad — Feminidad — Cuerpos

Emmanuelle Prévot — Feminización del ejército de tierra y virilidad en el oficio militar

Una investigación por observación participante en el ejército de tierra permitió analizar la integración de las mujeres en una unidad combatiente, en Francia y en Bosnia. La feminización de los efectivos es problemática ya que contradictoria con las representaciones del estatuto del militar como función necesariamente viril; de allí una doble segregación, horizontal y vertical, de las militares y una evaluación de su calidad profesional tomando como referente las cualidades masculinas. Esto influencia las estrategias de integración de las mujeres que, interiorizando la idea de su intrusión en un mundo de hombres, se alinean sobre el grupo masculino de referencia y retoman a su cuenta la distinción entre “mala” militar (“demasiado” viril/femenina) y “buena” profesional, poniendo así en peligro su cohesión.

Ejército de tierra — Feminización de las profesiones — Roles sexuados — Virilidad — Techo de cristal — Paredes de cristal

Louis-Marie Barnier — La iniciativa individual frente a sus obstáculos. Género y formación profesional en el transporte aéreo

Desde 2004, la formación profesional descansa sobre la iniciativa individual del asalariado considerado como el responsable de su trayectoria. Esta noción de recorrido debe ser confrontada con la rigidez de ciertas situaciones profesionales. En el transporte aéreo, los asalariados son asignados a un empleo siguiendo las normas de género en el marco de la división social del trabajo. El estudio opone los oficios ‘masculinos’ como el pilotaje de línea, a profesiones tan características como azafatas y auxiliares de vuelo, o la persona que realiza la facturación. Este estudio pretende aportar elementos para una discusión crítica, al prisma del género, del enfoque individualista de la formación profesional.

Transporte aéreo — Formación profesional — Oficio — Iniciativa individual — Colectivo de trabajo — Condiciones de trabajo

Martine Bourelly — Jefa de cocina: el costo de la transgresión

‘Hacer la cocina’ designa, de una parte, un savoir-faire socialmente construido como ‘naturalmente’ femenino y, de otra parte, un oficio masculino e incluso viril, el del cocinero. Este artículo cuestiona lo que está en juego de esta paradoja y sus consecuencias para las jefas. Este oficio se organiza alrededor de valores de jerarquía, mando, fuerza, disciplina y desvalorizando la cocina doméstica y la cocinera. Ahora bien parece que no es seguramente el destino ‘biológico’ de las mujeres que les ha impedido acceder a un puesto de jefa sino la división sexual del trabajo. Se resalta una progresión pero la lucha es ruda. Si las jefas de cocina trastornan el juego, estamos todavía lejos de haber rebasado la división sexual del trabajo en este oficio.

Profesiones masculinas — Feminización de las profesiones — Cocinero — Cocinera — Roles sexuados — Techo de cristal

fleche

Marie Buscatto — ¿Líder en femenino? Variaciones alrededor del jazz

Uno de los numerosos momentos donde se juega la posibilidad (o imposibilidad) de las mujeres artistas de acceder a y de ejercer posiciones artísticas valorizadas es aquel donde ellas deben afirmar su liderazgo, obtener la cooperación ajena, hombres y mujeres colegas, socios·as o intermediarios·as con el fin de producir obras de arte. Es a través del caso de mujeres instrumentistas de jazz que se estudiaron esos momentos donde se juega la legitimidad de las mujeres a dirigir otros músicos·as. Confrontadas a los obstáculos específicos contrarios a este ejercicio, algunas de ellas ponen en práctica estrategias de transgresión que les permiten, a pesar de todo, crear obras musicales bajo su nombre…

Artistas — Jazz — Músicos — Músicas — Líder — Estrategias — Transgresión — Techo de cristal

*   *   *

Irène Jonas — La fotografía de familia: ¿una práctica sexuada?

La fotografía familiar, contrariamente a la impresión primera que tenemos, no es una actividad a la cual nos entregamos espontáneamente. Se trata de una actividad estructurada, empezando por la elección del tipo de cámara, de los momentos fotografiados o de las fotos que serán puestas en el álbum, tiene necesidad de ser manejada por realizadores/realizadoras. Vamos aquí a concentrarnos en la fotografía familiar respecto del género de la persona implicada, haciendo la hipótesis que esos momentos durante los cuales los padres hacen las historiografías de la infancia de su progenitura, hacen el objeto de una repartición de tareas entre cónyuges. Nos preguntaremos igualmente la cuestión de saber lo que modifica o no modifica, en esta repartición sexuada de tareas, la aparición de lo digital.

Fotografía — Roles sexuados — Familia — Ocio — Tiempo libre — Tecnología

*   *   *

Delphine Naudier y Éric Soriano — Colette Guillaumin. La raza, el sexo et las virtudes de la analogía

Guillaumin Colette — Anti-naturalismo — Feminismo materialista — Racismo — Sexismo — Sexage

 

fleche

Auteur·e·s

Máximo Badaró est docteur en anthropologie sociale (EHESS-Paris), chercheur au CONICET (Argentine) et professeur à l’Universidad Nacional de San Martín (UNSAM, Argentine). Ses travaux sont centrés sur : anthropologie politique des institutions ; forces armées latino-américaines ; élites. Parmi ses publications récentes :
— (2009). Militares o ciudadanos. La formación de los oficiales del ejército argentino. Buenos Aires, Prometeo.
— (2009). “Dilemas da antropologia das instituições controvertidas: reflexões a partir de uma investigação etnográfica no exército argentino”. In Castro Celso Leirner Piero. Antropologia dos militares. Rio de Janeiro, FVG.

Louis-Marie Barnier est membre associé du laboratoire CRESSPA (Centre de recherches sociologiques et politiques de Paris), équipe GTM (Genre, travail, mobilités). Ses recherches portent sur : la formation professionnelle ; le transport aérien ; le syndicalisme. Il a notamment publié :
— (1997). Ceux qui croyaient au ciel, enjeux et conflits à Air France (avec Patrick Rozenblatt). Paris, Syllepse.
— (2008). « Le collectif résistant. Analyse d’une pratique syndicaledans unatelier ». In Bouquin Stephen (ed). Résistances au travail. Paris, Syllepse.

Martine Bourelly est salariée à Pôle emploi. Elle est également syndicaliste au SNU (syndicat affilié à la FSU), secteur Travail Emploi Formation Insertion, et membre de la commission syndicale « Égalité professionnelle ». L’article qu’elle propose est un extrait de son mémoire (2008) réalisé dans le cadre du DIU « Égalité des chances entre les hommes et les femmes » (Université Paris IV-Pierre et Marie Curie – Université Paris III-Sorbonne Nouvelle) ; mémoire dirigé par Réjane Sénac-Slawinski (Centre Maurice Halbwachs).

Marie Buscatto est professeure de sociologie à l’Université Paris 1 – Panthéon Sorbonne. Prolongeant ses premières recherches sur la place des femmes dans le monde du jazz, ses travaux actuels portent sur les difficultés d’accès, de maintien et de promotion des femmes dans les mondes de l’art, et plus largement dans les professions prestigieuses encore très masculines au XXe siècle. Elle étudie aussi les pratiques, les trajectoires, les professionnalités et les rapports au monde des artistes, notamment dans les domaines du jazz et de la musique. Elle développe enfin une réflexion épistémologique sur les ethnographies du travail organisé. Parmi ses publications :
— (2007). Femmes du jazz. Musicalités, féminités, marginalisations. Paris, CNRS Éditions.
— (2009). Introduction au numéro spécial « ‘Le plafond de verre dans tous ses éclats’. La féminisation des professions supérieures au XXe siècle » (avec Catherine Marry). Sociologie du travail, vol. 51, n° 2.

Paola Cappellin est professeure associée à l’Universidade Federal do Rio de Janeiro (Brésil) et professeure à l’Università degli Studi di Padova (Italie). Ses champs disciplinaires concernent la sociologie du travail, la sociologie économique et la sociologie du genre. Ses principaux thèmes de recherches sont : le monde du travail et l’emploi dans une perspective de genre ; les rapports de travail et de pouvoir dans les entreprises ; la culture d’entreprise et les transformations des rapports sociaux de sexe. Elle a notamment publié :
— (2003). Mulher e trabalho: experiências internacionais de ação afirmativa nas empresas (avec Delgado Dídice, Soares Vera, eds). São Paulo, Boitempo (2e ed.).
— (2008). « Politiques d’égalité des chances : les grandes entreprises en Europe et au Brésil ». In Hirata Helena, Lombardi Maria Rosa, Maruani Margaret. Travail et genre. Regards croisés France Europe Amérique latine. Paris, La Découverte.

Irène Jonas est sociologue indépendante. Ses recherches actuelles portent sur : l’analyse des rapports sociaux de sexe dans les ouvrages ‘psy’ sur le couple ; la photographie de famille. Son ouvrage, Mort de la photo de famille ?,paraîtra chez L’Harmattan à l’automne 2010.
— (2008). « Portrait de famille au naturel ». Études photographiques, n° 22, octobre.
— (2009). « Les ouvrages ‘psy’ sur le couple : un nouvel espace de contrôle d’une hétérosexualité normative ». In Deschamps Catherine, Gaissad Laurent, Taraud Christelle (eds). Hétéros. Discours, lieux, pratiques. Paris, Epel.

fleche

Frederik Mispelblom Beyer est professeur de sociologie à l’Université d’Évry-Val-d’Essonne et responsable de l’équipe ETE (Enseigner, transmettre encadrer – Centre de recherche sur la formation du CNAM). De 2005 à 2008, il a animé le réseau Arts de la guerre et interprétation de la société civile, dont le but était de tester jusqu’à quel point les concepts des arts de la guerre permettaient de mieux formaliser et de mieux comprendre les situations de la société civile et de définir l’utilisation de concepts tels que maîtrise de risque, affrontement des dangers, rapport de force, rôle du chef, relation entre stratégie et tactique, etc. Parmi ses ouvrages :
— (2006). Encadrer, un métier impossible ? Paris, Armand Colin.
— (2008). Travailler c’est lutter. Politiques de modernisation et engagement des sciences sociales. Paris, L’Harmattan « Logiques sociales ».

Delphine Naudier est chargée de recherche CNRS au Centre de recherches sociologiques et politiques de Paris (CRESPPA), équipe Cultures et sociétés urbaines (CSU). Ses travaux portent sur la sociologie des écrivaines dans le champ littéraire français depuis 1970 ; sur une sociologie du travail des intermédiaires du travail artistique comme les attachées de presse de l’édition littéraire et les agents artistiques dans le cinéma et la littérature ; et, en collaboration avec Catherine Achin, sur les modes d’accès à une conscience féministe auprès de femmes « ordinaires ». Ses travaux articulent sociologie du genre et sociologies de la culture et des féminismes. Elle a notamment publié :
— (2007). Genre et légitimité culturelle. Quelle reconnaissance pour les femmes ? (avec Brigitte Rollet, eds). Paris, L’Harmattan « Bibliothèque du féminisme ».
— (2009). « Un plafond à caissons : les femmes à l’EHESS » (avec Isabelle Backouche et Olivier Godechot). Sociologie du travail, vol. 51, n° 2.

Emmanuelle Prévot est chercheuse au laboratoire Georges Friedmann, Université Paris 1 – Panthéon Sorbonne. Ses principaux thèmes de recherches sont : les transformations des professions et des identités professionnelles ; l’adoption des pratiques filmiques documentaires pour aborder la réalité sociale. Elle a notamment publié :
— (2007). « Les identités professionnelles dans une armée en cours de professionnalisation : l’exemple de l’armée de terre ». In Réséo (collectif). Sciences sociales en organisations. Paris, L’Harmattan « Dossiers sciences humaines et sociales ».
— (2007). « Les représentations de la professionnalité et du professionnalisme dans l’adaptation au contexte opérationnel. L’exemple des commandos de l’air » (avec Christian Brun). In Porteret Vincent. Sociologie des métiers et des acteurs de la Défense. Paris, L’Harmattan.

Éric Soriano est maître de conférences en science politique à l’Université de Montpellier et membre du Centre de recherches sociologiques et politiques de Paris (CRESPPA), équipe Cultures et sociétés urbaines (CSU). Ses travaux portent sur les processus identitaires et les rapports sociaux de ‘race’. Initialement construite autour d’une sociohistoire du contexte colonial néo-calédonien, sa réflexion s’oriente aujourd’hui vers des perspectives comparées (Brésil) et biographiques. Ses dernières publications :
— (2010). « Une controverse impossible. Des dirigeants kanaks face aux catégories ethno-administratives ». In Pandolfi Paul, Siblot Paul (eds). Stéréotypes coloniaux. Montpellier, Presses universitaires de la Méditerranée (à paraître).
— (2010). « Montrer l’invisibilité. Deux ‘mises en scène’ cinématographiques de la domination coloniale ». In Rousseau Frédéric. La fabrique du regard. Paris, Houdiard (à paraître).

Pierre Tripier est professeur retraité de sociologie à l’Université de Versailles Saint-Quentin en Yvelines et membre du laboratoire Printemps (CNRS/UVSQ). Ses centres d’intérêt portent sur les racines scientifiques de la sociologie, sur la professionnalité et sur les logiques pratiques des organisations, y compris les investissements affectifs et familiaux. Il a coordonné trois numéros des Cahiers du Genre : « Vieillir jeunes, actifs et disponibles ? » (avec Claudine Attias-Donfut, n° 31/2001) ; « Loin des mégalopoles. Couples et travail indépendant » (avec Dominique Jacques-Jouvenot, n° 37/2004) ; « Les intermittents du foyer. Couples et mobilité professionnelle » (avec Isabelle Bertaux-Wiame, n° 41/2006). Parmi ses publications :
— (2004). L’aveuglement organisationnel. Analyse sociologique de la méconnaissance (avec Valérie Boussard et Delphine Mercier). Paris, Éditions du CNRS.
— (2009). Sociologie des professions (avec Claude Dubar). Paris, Armand Colin [2e éd.].

fleche