Sommaire | Résumés | Abstracts | Resúmenes |Auteur·e·s| Accueil
 

 

 

46 / 2009

46

État / Travail / Famille
'conciliation' ou conflit ?

Coordonné par Jacqueline Heinen,
Helena Hirata et Roland Pfefferkorn

 

Ce numéro présente des travaux comparatifs centrés sur les politiques sociales et familiales mises en œuvre dans différents pays au cours de la période récente. Les auteur·e·s s’intéressent à l’impact de ces politiques publiques sur la vie professionnelle et la vie familiale des femmes et à leurs effets globaux, notamment en termes d’emploi, de fécondité, de care.

 

  Introduction au format pdf

  Le numéro sur Cairn

 

 

fleche

Sommaire

 

Dossier

Jacqueline Heinen, Helena Hirata et Roland Pfefferkorn
Politiques publiques et articulation vie professionnelle / vie familiale (Introduction) [p. 5-16]

Olivier Giraud et Barbara Lucas
Le renouveau des régimes de genre en Allemagne et en Suisse : bonjour 'néo maternalisme' ? [p. 17-46]

Fiona Williams, Constanza Tobío et Anna Gavanas
Migration et garde des enfants à domicile en Europe : questions de citoyenneté [p. 47-76]

Dorottya Szikra et Dorota Szelewa
Welfare et socialisme : de certains concepts relatifs au genre [p. 77-100]

Jacqueline Heinen
Les politiques familiales en Europe de l'Est : d'une époque à l'autre [p. 101-127]

Isabelle Attané et Catherine Scornet
Vers l'émancipation ? Politiques reproductives et condition des femmes en Chine et au Viêt-Nam [p. 129-154]

Bila Sorj et Adriana Fontes
Les politiques publiques au Brésil et l'articulation entre travail et famille. Une comparaison interrégionale
[p. 155-176]

Hors-champ

Virginie Rozée
La domination masculine et l'image de la madresposa. L'exercice des droits reproductifs et sexuels des femmes boliviennes [p. 177-197]

Lecture d'une œuvre

Marie Garrau et Alice Le Goff
Différences et solidarités. À propos du parcours philosophique d'Iris Marion Young [p. 199-219]

Notes de lecture

— Sylvie Chaperon. Les origines de la sexologie, 1850-1900 (Ilana Löwy)

— Virginie Descoutures, Marie Digoix, Éric Fassin et Wilfried Rault (eds). Mariages et homosexualités dans le monde. L’arrangement des normes familiales (Juliette Rennes)

— Pierre Verdrager. L’homosexualité dans tous ses états (Estelle Couture)

— Ruth Lister et al. Gendering Citizenship in Western Europe. New Challenges for Citizenship Research in a Cross-National Context (Bérengère Marques-Pereira)

— Sophie Stoffel (ed). Femmes et pouvoirs (Susan B. Whitney)

— Recherches féministes. « Les féminismes » (Josette Trat)

— Réjane Sénac-Slawinski. L’ordre sexué. La perception des inégalités femmes-hommes (Diane Lamoureux)

— Magdalena Rosende. Parcours féminins et masculins de spécialisation en médecine (Régine Bercot)

— Bruno Latour. Changer de société. Refaire de la sociologie (Pierre Tripier)

— Odile Goerg (ed). Perspectives historiques sur le genre en Afrique (Roland Pfefferkorn)

[p. 221-251]

  Notes de lecture au format pdf

 

Cahiers du Genre, n° 46/2009, juin, 270 p.

ISSN  1165-3558 - ISBN  978-2-296-09068-2

 

fleche

Résumés

Olivier Giraud et Barbara Lucas — Le renouveau des régimes de genre en Allemagne et en Suisse : bonjour ‘néo maternalisme’ ?

Cet article s’interroge sur la dynamique des régimes de genre en Allemagne et en Suisse de manière comparée et diachronique. Il propose pour commencer une grille analytique des régimes de genre. Il retrace ensuite les contours du modèle traditionnel du régime de genre en Allemagne et en Suisse, avant de comparer les dynamiques discursives observées récemment dans ces deux pays puis d’explorer leur implication. En conclusion, les arrangements sociaux et politiques expliquant les dynamiques observées sont discutés dans une perspective qui s’intéresse aux interactions entre discours sociaux, changement institutionnel, mobilisations collectives et modes de vie.

Allemagne — Suisse — Politiques sociales — Rôles sexués — Care — Égalité — Activité des femmes — Articulation travail/famille

Fiona Williams, Constanza Tobío et Anna Gavanas — Migration et garde des enfants à domicile en Europe : questions de citoyenneté

Cet article porte sur la redistribution transnationale des soins — en d’autres termes, la façon dont les politiques de la petite enfance et les politiques migratoires interfèrent sur l’emploi des migrantes, en tant que travailleuses domestiques et assistantes maternelles au sein des foyers européens. Il est centré sur la demande de services concernant la prise en charge des jeunes enfants, en liant cette question à la dimension sexuée de la citoyenneté. Pour ce faire, nous nous appuyons sur une enquête empirique qualitative en Grande-Bretagne et en Espagne, auprès d’employeuses et de femmes migrantes occupant des emplois de domestiques ou de nourrices. Il en découle une série de questions très complexes quant à l’avenir du modèle du travailleur adulte dans l’ensemble de l’Europe et quant à la possibilité pour les femmes, tant des pays riches que des pays pauvres, d’obtenir les droits leur permettant de combiner travail professionnel et responsabilités en matière de soins.

Care — Migrations — Travail domestique — Citoyenneté — Activité des femmes — Articulation travail / famille — Grande-Bretagne — Espagne

Dorottya Szikra et Dorota Szelewa — Welfare et socialisme : de certains concepts relatifs au genre

Cet article entend  proposer un cadre conceptuel pour appréhender les dispositifs de welfare à l’œuvre sous le régime socialiste. Bien qu’il faille les modifier sur plus d’un point, on s’appuiera sur les approches théoriques développées à propos des démocraties capitalistes de l’Ouest. Les principaux travaux auxquels nous nous référons sont ceux de Marshall sur la citoyenneté et ceux d’Esping-Andersen sur le processus de démarchandisation découlant des politiques sociales. Les concepts de nationalisme et de familialisme nous sont apparus très heuristiques pour analyser le welfare à l’ère socialiste. Les études de cas portent sur la Hongrie et la Pologne — deux pays ayant emprunté des voies très différentes en matière de welfare.

Welfare — Politiques sociales — Politiques familiales — Activité des femmes — États socialistes — Hongrie — Pologne

Jacqueline Heinen — Les politiques familiales en Europe de l’Est : d’une époque à l’autre

Cet article porte sur les politiques familiales en Europe de l’Est.  Malgré les lois égalitaires adoptées par le régime communiste, la division sexuelle du travail perdurait dans les faits. Or les coupes sombres opérées après 1989 dans les dépenses jugées trop onéreuses — crèches, congés parentaux, allocations familiales, notamment — ont accru les discriminations à l’égard des femmes. L’entrée dans l’Union européenne a certes imposé divers changements législatifs en matière d’égalité des droits, mais ils sont restés largement formels. Et le hiatus persistant entre sphère publique et sphère privée dans tous les pays de la région contribue au maintien, voire à l’approfondissement de rapports sociaux de sexe inégalitaires.

Politiques familiales — Politiques sociales — Famille — Inégalités — Travail des femmes — Droits sociaux — Europe centrale et orientale

fleche

Isabelle Attané et Catherine Scornet — Vers l’émancipation ? Politiques reproductives et condition des femmes en Chine et au Viêt-Nam

Malgré des poids démographiques différents et en dépit de relations parfois conflictuelles, la Chine et le Viêt-Nam présentent des points communs en ce qui concerne leur histoire politique, économique et sociale (régimes impériaux, puis régimes communistes). Ces deux pays se sont ouverts à l’économie de marché : à partir de 1978, en Chine ; et 1986 au Viêt-Nam. Les deux pays ont aussi connu une transition démographique rapide et fortement encadrée par leurs États communistes. Cependant, si les mesures de contrôle des naissances ont été rigoureuses, voire coercitives en Chine, le Viêt-Nam a opté pour une politique plus souple aussi bien dans ses objectifs que dans les moyens de sa mise en œuvre. Toutefois, depuis la Conférence du Caire (1994), la Chine et le Viêt-Nam s’orientent vers une approche qui place désormais les besoins des individu·e·s au centre de leur politique de limitation des naissances.

Chine — Viêt-Nam — Politiques reproductives — Condition des femmes — Activité des femmes — Démographie — Discriminations

Bila Sorj et Adriana Fontes — Les politiques publiques au Brésil et l’articulation entre travail et famille. Une comparaison interrégionale

Cet article analyse les conséquences, du point de vue du genre, de deux politiques publiques au Brésil : le Programme Bourse Famille, central dans la stratégie du gouvernement pour faire face à la pauvreté, et qui procède par le transfert monétaire vers les groupes les plus pauvres de la population ; et la politique d’éducation de la petite enfance, qui permet aux enfants de moins de six ans d’accéder aux crèches et aux maternelles. Nous essayons de saisir dans quelle mesure ces politiques accroissent l’autonomie individuelle des mères, en prenant pour références l’augmentation de leur participation au marché du travail et la qualité de cette insertion. Étant donné l’hétérogénéité régionale d’un pays tel que le Brésil, cet article compare le Nordeste, région la plus pauvre du pays avec le Sudeste, région la plus riche.

Brésil — Politiques publiques — Articulation travail/famille — Activité des femmes — Rôles sexués — Petite enfance — Pauvreté

*   *   *  

Virginie Rozée — La domination masculine et l’image de la madresposa. L’exercice des droits reproductifs et sexuels des femmes boliviennes

En Bolivie, les droits reproductifs et sexuels sont reconnus et promus aux niveaux social et politique. Cependant, leur réappropriation par les femmes rencontre de nombreuses barrières matérielles mais également idéologiques. La domination masculine est un élément clé de la reproduction et de la sexualité des femmes boliviennes. Elle agit sur l’état de leur santé reproductive et sexuelle en général, et surtout sur l’exercice de leurs droits à cet égard. Elle entretient l’image de la madresposa, qui condamne les femmes à négliger leur propre santé, les rend totalement responsables de la reproduction, sans pour autant les considérer comme les principales décideuses de leurs corps.

Droits des femmes — Contraception — Avortement — Santé des femmes — Sexualité — Domination masculine — Bolivie

*   *   *  

Marie Garrau et Alice Le Goff — Différences et solidarités. À propos du parcours philosophique d’Iris Marion Young

Young Iris Marion — Corps sexués — Solidarité différenciée — Phénoménologie — Sujet collectif — Justice sociale — Démocratie

 

 

fleche

Abstracts

 

State / Work / Family. 'reconciliation' or conflict?

Olivier Giraud and Barbara Lucas — The renewal of gender regimes in Germany and Switzerland : Hello to “neo-maternalism”?

This article considers the dynamics of gender regimes in Germany and Switzerland in a comparative and diachronic fashion. It starts with an analytical table of gender regimes. It then retraces the contours of the traditional model of gender regime in Germany and Switzerland before comparing the discursive dynamics observed recently in these two countries and then exploring their implications. In conclusion the social and political arrangements which help to explain the dynamics observed are discussed within a perspective that focuses on the interaction between social discourse, institutional changes, and lifestyles.

Germany — Switzerland — Social policies — Gender roles — Care — Equality — Women’s activities — Work-family balance

Fiona Williams, Constanza Tobío and Anna Gavanas — Migration and home-based childcare in Europe: Issues for citizenship

This article looks at the transnational redistribution of care work – the ways migration and childcare policies intersect in the private employment of migrant women as domestic and childcare workers in European households. It focuses on the demand for childcare services and links this to issues of gendered citizenship. In doing this we draw on empirical qualitative research in Britain and Spain with both employers of migrant domestic/care workers and migrant women who carry out such work. The issue raises difficult questions about the future of the adult-worker model across Europe and how women in both richer and poorer countries might win the rights to be able to combine caring and earning responsibilities.

Care — Migrations — Domestic work — Citizenship — Women’s activities — Work-family balance — Great Britain — Spain

Dorottya Szikra and Dorota Szelewa — Welfare and socialism: Certain gender-related concepts

In this paper we make an attempt to develop a theoretical framework for the analysis of welfare arrangements under state socialism. We argue that it is worthwhile to utilize already existing theoretical frameworks that were developed for the analysis of capitalist “Western” democracies. They need, at the same time, important modifications. Basic theories we utilized include Marshall’s citizenship theory and Esping-Andersen’s analysis of de-commodifying effects of social policy. Maternalism and familialism are the two gendered concepts we find especially useful for the gendered analysis of welfare under state socialism. Poland and Hungary with their very different historical paths of welfare serve as case studies for the analysis.

Welfare — Social policies — Family policies — Women’s activities — Socialist States — Hungary — Poland

Jacqueline Heinen — Family policies in Eastern Europe: From one epoch to another

This article discusses family policies in Eastern Europe. Despite the egalitarian policies adopted by the Communist regime, the sexual division of labour continued in practice. The major cuts in public spending after 1989 in areas considered to be too expensive – in particular, childcare, parental leave, family allowances – increased discrimination in relation to women. Entry into the European Union certainly imposed some legislative changes concerning equal rights, but these have remained largely formal. And the continuing hiatus between the public and private spheres in all countries in the region contribute to maintaining, even deepening, unequal gender relations.

Family policies — Social policies — Family — Inequalities — Women’s work — Social rights — Central and Eastern Europe

fleche

Isabelle Attané and Catherine Scornet — Towards emancipation? Reproductive policies and women’s condition in China and Vietnam

Despite their different demographic weight and their sometimes conflictual relations, China and Vietnam present common features with respect to their political, economic, and social history (imperial and then communist regimes). The two countries opened up to the market economy: beginning in 1978 for China and 1986 for Vietnam. Both countries also experienced a rapid demographic transition strongly organised by their communist governments. However, while birth control policies were rigorous, indeed coercitive, in China, Vietnam opted for a more flexible policy both in terms of its goal as in the way in which it was implemented. Since the Cairo conference (1994), however, both China and Vietnam have become orientated towards an approach that places the needs of individuals at the centre of their birth limitation policies.

China — Vietnam — Reproductive politics — Status of women — Women’s activities — Demography — Discriminations

Bila Sorj and Adriana Fontes — Public policies in Brazil and the articulation between work and family. An inter-regional comparison

This article analyses the consequences from a gender point of view of two governmental policies in Brazil: the Family Purse, central to the government’s strategy for dealing with poverty, makes monetary transfers to the poorest groups of the population, while the early childhood care and education policy allows children under six to attend childcare centres and nursery schools. We try to evaluate the extent to which these policies increase individual autonomy for mothers, taking as markers the increase in their participation in the labour market and the quality of this integration. Given the regional heterogeneity of a country like Brazil, this article compares the Nordeste, the poorest region in the country, with the Sudeste, the richest.

Brazil — Public policies — Work-family balance — Women‘s activities — Gender roles — Early childwood — Poverty

*   *   *

Virginie Rozée — Masculine domination and the image of the madresposa. Bolivian women’s exercise of their reproductive and sexual rights

In Bolivia reproductive and sexual rights are recognised and promoted at the social and political level. However, their reappropriation by women faces many material and ideological barriers. Masculine domination is a key element in Bolivian women’s reproduction and sexuality. It affects their reproductive and general sexual health, and particularly the exercise of their rights in this field. It maintains the image of the madresposa (mother-spouse), which condemns women to neglect their own health, makes them totally responsible for reproduction, without considering them as main decision-makers for their own bodies.

Women’s rights — Contraception — Abortion — Women’s health — Sexuality — Masculine domination — Bolivia

*   *   *

Marie Garrau and Alice Le Goff — Differences and solidarity. The philosophical itinerary of Iris Marion Young

young Iris Marion — Gendered bodies — Differentiated solidarity — Phenomenology — Collective subject— Social justice — Democracy

 

fleche

Resúmenes

 

Estado / Trabajo / Familia. ¿"conciliación" o conflicto?

Olivier Giraud y Barbara Lucas — ¿La renovación de los regimenes de género en Alemania y en Suiza: bienvenido “neo maternalismo”?

Este artículo se interroga sobre la dinámica des los regimenes de género en Alemania y Suiza de manera comparada y diacrónica. Propone para comenzar un cuadro analítico de los regimenes de género. Reconstituye enseguida los contornos del modelo tradicional del régimen de género en Alemania y en Suiza, antes de comparar las dinámicas discursivas observadas recientemente en esos dos países para después explorar su implicación. En conclusión, los acuerdos sociales y políticos explicando las dinámicas observadas son discutidos en una perspectiva que se interesa de las interacciones entre discur­sos sociales, cambio institucional, movilizaciones colectivas y modos de vida.

Alemania — Suiza — Políticas sociales — Roles sexuados — Care — Igualdad — Actividad de las mujeres — Articulación trabajo/familia

Fiona Williams, Constanza Tobío y Anna Gavanas — Migración y cuidado de los hijos/hijas a domicilio en Europa: cuestiones de ciudadanía

Este artículo trata sobre la redistribución trasnacional de los cuidados — en otros términos, la forma en que las políticas de la pequeña infancia y las políticas migratorias interfieren sobre el empleo de las migrantes, en tanto que trabajadoras domésticas y asistentes maternales en el seno de los hogares europeos. Se centra sobre la demanda de servicios referente al cuidado de los más pequeños, liando esta cuestión a la dimensión sexuada de la ciudadanía. Para hacerlo, nos apoyamos sobre una encuesta empírica cualitativa en Gran Bretaña y en España, realizada a empleadas y mujeres migrantes ocupando empleos de domésticas o de niñeras. Se deducen una serie de cuestiones muy complejas en cuanto al porvenir del modelo de trabajador·a adulto·a en el conjunto de Europa y en cuanto a la posibilidad para las mujeres, tanto de los países ricos que de los países pobres, de obtener los derechos que les permitirían combinar trabajo profesional y responsabilidades en materia de cuidados.

Care — Migraciones — Trabajo doméstico — Ciudadanía — Actividad de las mujeres — Articulación trabajo/familia — Gran Bretaña — España

Dorottya Szikra y Dorota Szelewa — Welfare y socialismo: de ciertos conceptos relativos al género

Este artículo pretende proponer un cuadro conceptual para aprehender los dispositivos de welfare en obra bajo el régimen socialista. Si bien falta modificarlos sobre más de un punto, nos apoyaremos sobre los enfoques teóricos desarrollados a propósito de las democracias capitalistas del Oeste. Los principales trabajos a los que nos referimos son aquellos de Marshall sobre la ciudadanía y los de Esping-Andersen sobre el proceso de desmercantilización derivando de las políticas sociales. Los conceptos de maternalismo y de familiarismo nos han parecido muy heurísticos para analizar el welfare en la era socialista. Los estudios de caso se focalizan en Hungría y Polonia — dos países que tomaron caminos muy diferentes en materia de welfare.

Welfare — Políticas sociales — Políticas familiares — Actividad de las mujeres — Estados socialistas — Hungría — Polonia

Jacqueline Heinen — Las políticas familiares en Europa del Este: de una época a la otra

Este artículo se centra en las políticas familiares en Europa del Este. A pesar de las leyes igualitaristas adoptadas por el régimen comunista, la división sexual del trabajo perduraba en los hechos. Ahora bien los recortes oscuros operados después 1989 en los gastos juzgados demasiado onerosos — guarderías, permiso parental, subsidios familiares, particularmente — incrementaran las discriminaciones con respecto a las mujeres. La entrada en la Unión Europea ha en efecto impuesto diversos cambios legislativos en materia de igualdad de derechos, sin embargo han permanecido ampliamente formales. Y el hiato persistente entre esfera pública y esfera privada en todos los países de la región contribuye al mantenimiento, incluso a la profundización de las relaciones sociales de sexo no igualitarias.

Políticas familiares — Políticas sociales — Familia — Desigualdad — Trabajo de las mujeres — Derechos sociales — Europa central y oriental

fleche

Isabelle Attané y Catherine Scornet — ¿Hacia la emancipación? Políticas reproductivas y condición de las mujeres en China y en Vietnam

A pesar de los pesos demográficos diferentes y no obstante las relaciones a veces conflictivas, la China y el Vietnam presentan puntos comunes en lo que concierne su historia política, económica y social (regimenes imperiales, luego regimenes comunistas). Estos dos países se han abierto a la economía de mercado: a partir de 1978, en China; y 1986 en Vietnam. Los dos países también han conocido una transición demográfica rápida y fuertemente enmarcada por sus Estados comunistas. Sin embargo, si las medidas de control de nacimientos han sido rigurosas, incluso coercitivas en China, Vietnam optó por una política más flexible tanto en sus objetivos como en los medios de su puesta en obra. No obstante, desde la Conferencia del Cairo (1994), China y Vietnam se orientan hacia un enfoque que pone de aquí en adelante las necesidades de los·as individuos·as al centro de su política de limitación de nacimientos.

China — Vietnam — Políticas reproductivas — Condición de las mujeres — Actividad de las mujeres — Demografía — Discriminaciones

Bila Sorj y Adriana Fontes — Las políticas públicas en Brasil y la articulación entre trabajo y familia. Una comparación interregional

Este artículo analiza las consecuencias, del punto de vista del género, de dos políticas públicas en Brasil: el Programa becas a la família, central en la estrategia del gobierno para hacer frente a la pobreza, y que procede por la transferencia monetaria hacia los grupos más pobres de la población; y la política de educación de la pequeña infancia, que permite a los menores de seis años de acceder a las guarderías y a las maternales. Intentamos comprender en qué medida esas políticas incrementan la autonomía individual de las madres, tomando por referencia la aumentación de su participación en el mercado de trabajo y la calidad de esta inserción. Dada la heterogeneidad regional de un país como Brasil, este artículo compara el Noreste, la región más pobre del país con el Sudeste, la región más rica.

Brasil — Políticas públicas — Articulación trabajo/familia — Actividad de las mujeres — Roles sexuados — Pequeña infancia — Pobreza

*   *   *

Virginie Rozée — La dominación masculina y la imagen de la madresposa. El ejercicio de los derechos reproductivos y sexuales de las mujeres bolivianas

En Bolivia, los derechos reproductivos y sexuales son reconocidos y promo­vidos en los niveles social y político. Sin embargo, su reapropriación por las mujeres encuentra numerosas barreras materiales y al mismo tiempo ideo­lógicas. La dominación masculina es un elemento clave de la reproducción y de la sexualidad de las mujeres bolivianas. Ella actúa sobre el estado de su salud reproductiva y sexual en general, y sobre todo en lo que respecta al ejercicio de sus derechos. Ella entretiene la imagen de la madresposa, que condena a las mujeres a desatender su propia salud, volviéndolas totalmente responsables de la reproducción, sin por tanto considerarlas como las principales en decidir sobre sus cuerpos.

Derechos de las mujeres — Contracepción — Aborto — Salud de las mujeres — Sexualidad — Dominación masculina — Bolivia

*   *   *

Marie Garrau y Alice Le Goff — Diferencias y solidaridades. A propósito del recorrido filosófico de Iris Marion Young

Young Iris Marion — Cuerpos sexuados — Solidaridad diferenciada — Fenomenología — Sujeto colectivo — Justicia social — Democracia

 

fleche

Auteur·e·s

 

Isabelle Attané est sinologue et démographe, chargée de recherches à l’Institut national d’études démographiques (INED). Ses travaux, centrés sur la Chine, portent sur les discriminations des filles, inégalités entre les sexes, minorités ethniques et politiques démographiques. Elle est l’auteure de :
— (2005). Une Chine sans femmes ? Paris, Perrin.
Et elle a codirigé l’ouvrage : 
— (2007). Watering the Neighbour’s Garden: The Growing Demographic Female Deficit in Asia (avec Christophe Z. Guilmoto). Paris, Cicred.

Adriana Fontes est économiste à la Universidade Federal do Rio de Janeiro (UFRJ) et à l’Instituto de Estudos Trabalho e Sociedade (IETS). Ses thèmes de recherche portent sur « économie du travail et bien-être social ». Parmi ses publications :
— (2008). « Familles monoparentales féminines, pauvreté et bien-être des enfants » (avec Bila Sorj). In Hirata Helena, Lombardi Maria Rosa, Maruani Margaret (eds). Travail et genre. Regards croisés France-Europe-Amérique Latine. Paris, La Découverte.
— (2008). “Uma medida do grau de satisfação no trabalho : um estudo para homens e mulheres” (avec Danielle Carusi Machado). In Anais do XVI Encontro Nacional de Estudos Populacionais, Caxambu.

Marie Garrau prépare une thèse de doctorat en philosophie politique sous la direction de Christian Lazzeri, consacrée aux usages de la catégorie de vulnérabilité dans la philosophie politique contemporaine. Elle a publié plusieurs textes parmi lesquels :
— (2006). « La théorie politique à l’épreuve de la vulnérabilité. À propos d’une théorie politique du care ». In Cahiers de l’ED 139 « Intersections philosophiques ».
— (2009). « Vulnérabilité, autonomie et non-domination : l’apport du néo-républicanisme » (avec Alice Le Goff). Asterion [à paraître].

Anna Gavanas est chercheuse au Stockholm University’s Center for Gender Studies et au Department of Social Work. Ses domaines de recherche sont : travail familial, travail domestique, masculinité, sexualité, cultural studies et popular music studies. Elle a notamment publié :
— (2004). Fatherhood Politics in the United States: Masculinity, Sexuality, Race and Marriage. Urbana, University of Illinois Press.
— (2009). “Privileged Irresponsibility, Structural Responsibility and Moral Contradictions among Employers in the EU Domestic Work Sector”. In Stoltz Pauline, Svensson Marina, Zhongxin Sun, Wang Qi (eds). Gender Equality, Citizenship and Human Rights: Challenges and Controversies in China and the Nordic Countries. London, Routledge. 

Olivier Giraud est chargé de recherche CNRS au Centre Marc Bloch de Berlin. Il travaille sur l’analyse comparée des politiques sociales et de l’emploi, notamment dans les régimes fédéraux. Il a récemment publié :
— (2007). « La formation comme politique d’activation des chômeurs en Suisse. Divergences d’interprétation ». Formation emploi, n° 100.
— (2007). Les cantons suisses face au chômage. Fédéralisme et politiques de l’emploi (avec Virgile Perret, Marc Helbling et Monica Battaglini). Paris, L’Harmattan « Logiques sociales ».

Jacqueline Heinen est professeure émérite de sociologie à l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines. Elle a été directrice des Cahiers du Genre et présidente de la Conférence permanente du Conseil national des universités. Ses recherches portent sur les politiques sociales en Europe de l’Est et de l’Ouest et sur la citoyenneté. Elle est co-auteure de :
— (2004). Genre et politiques sociales en Europe de l’Est (avec Stéphane Portet). Transitions,n° 1.
— (2007). Gendering Citizenship in Western Europe: New Challenges for Citizenship Research in a Cross-National Context (collectif avec Ruth Lister et al.). Bristol, The Policy Press.

fleche

Helena Hirata est directrice de recherche en sociologie au CRESPPA-GTM. Elle mène des recherches sur « travail et division sexuelle du travail » et sur « mondialisation et division internationale du travail ». Parmi ses publications :
— (2000). Dictionnaire critique du féminisme (avec Françoise Laborie, Hélène Le Doaré et Danièle Senotier [eds]). Paris, PUF (rééd. 2004).
— (2008). Travail et genre. Regards croisés France-Europe-Amérique latine (avec Maria Rosa Lombardi et Margaret Maruani [eds]). Paris, La Découverte.

Alice Le Goff enseigne la philosophie à l’Université Paris X - Nanterre et prépare une thèse en philosophie sociale et politique sous la direction de Christian Lazzeri, dans le cadre du laboratoire Sophiapol. Ses domaines de recherche sont : philosophie morale et politique/philosophie sociale ; épistémologie des sciences sociales ; histoire du républicanisme. Elle a notamment publié :
— (2006). « Les catégories de genre et d’oppression chez I. M. Young : vers une redéfinition du féminisme ». Ateliers de l’éthique,vol. 2, n° 1.
— (2007). « Républicanisme et féminisme : la question de la parité ». In Bourdeau Vincent (ed). Le voile, l’Europe et autres démons. Essais de républicanisme appliqué. Maisons-Alfort, Ère.

Barbara Lucas est politologue, collaboratrice scientifique au RESOP (Département de science politique, Université de Genève) et coordinatrice de l’École doctorale lémanique en Études genre (2005-2008). Elle travaille sur l’analyse comparée des politiques sociales (care, dépendances). Elle a récemment publié :
— (2007). « Modes de régulation du care. Réflexions inspirées du cas suisse ». In Heurgon Édith, Landrieu Josée (eds). L’économie des services pour un développement durable. Paris, L’Harmattan « Essais et recherches » (Actes du Colloque de Cerisy).
— (2007). « Jeux d’échelles et référentiels d’action publique : la cantonalisation des politiques du handicap en Suisse » (avec Olivier Giraud). In Faure Alain et al. (eds). Action publique, changements d’échelles : les nouvelles focales du politique. Paris, L’Harmattan « Logiques politiques ».

Roland Pfefferkorn est professeur de sociologie à l’Université de Strasbourg et membre du laboratoire CNRS Cultures et sociétés en Europe. Ses recherches et son enseignement portent principalement sur les inégalités et les rapports sociaux (rapports de classe et rapports de sexe). Il a publié récemment :
— (2007). Inégalités et rapports sociaux. Rapports de classes, rapports de sexes. Paris, La Dispute « Le genre du monde ».
— (2008). Le système des inégalités (avec Alain Bihr). Paris, La Découverte « Repères. Sociologie ».

Virginie Rozée est chercheuse post-doctorante au CREDAL. Elle s’intéresse principalement aux mouvements sociaux des femmes, et à la vie reproductive et sexuelle de ces dernières en Amérique latine. Sa thèse de doctorat, dirigée par Maria Eugenia Cosio Zavala, portait sur la réappropriation de la CEDAW par les femmes latino-américaines, celle des droits reproductifs et sexuels par les femmes boliviennes en particulier. Elle a notamment publié :
— (2007). « Les modèles culturels du comportement reproductif et sexuel dans les Andes boliviennes ». Nuevo mundo, mundos nuevos, n° 7: http://nuevomundo.revues.org/document3168.html
— (2007). « L’application de la Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes en Bolivie. Le cas des droits reproductifs et sexuels (La Paz, El Alto) ». Cahiers des Amériques latines, n° 53.

fleche

Catherine Scornet est maître de conférences au département de sociologie de l’Université de Provence (Aix-Marseille I) et chercheuse au laboratoire Population-environnement-développement (UMR IRD-Université de Provence). Elle a passé plusieurs années au Viêt-Nam dans le cadre de son doctorat de démographie de l’Université Paris V-René Descartes et travaille en collaboration avec l’Académie nationale des sciences sociales et humaines du Viêt-Nam. Ses recherches sont axées sur les liens entre politiques et mutations démographiques et familiales au Viêt-Nam. Elle est notamment l’auteure de :
— (2002). Démographie, société et politique de population au Viêt-Nam (avec Yves Charbit). Paris, L’Harmattan.
— (2009). “State and the Family”. In Barbieri Magali, Bélanger Danièle. Reconfiguring Families in Contemporary Vietnam. Standford, Calif., Stanford University Press.

Bila Sorj est sociologue à la Universidade Federal do Rio de Janeiro (UFRJ). Ses principaux thèmes de recherche portent sur : genre et marché du travail, articulation entre travail et famille. Parmi ses publications :
— (2004). Reconciling Work and Family: Issues and Policies in Brazil. Geneva, Internacional Labour Organization.
— (2008). « Familles monoparentales féminines, pauvreté et bien-être des enfants » (avec Adriana Fontes). In Hirata Helena, Lombardi Maria Rosa, Maruani Margaret (eds). Travail et genre. Regards croisés France-Europe-Amérique latine. Paris, La Découverte.

Dorota Szelewa achève actuellement, à l’Institut universitaire européen de Florence, sa thèse de doctorat qui porte sur une comparaison de l’évolution des politiques familiales dans une optique historique en Pologne et en Hongrie. Elle s’intéresse notamment à la façon dont l’expertise professionnelle contribue à faire émerger deux versions différenciées du familialisme, dans chacun des deux pays, ainsi qu’au rôle des bureaucrates du secteur public hostiles au changement institutionnel. Parmi ses publications récentes figurent :
— (2007). “The Continuing Legacy of the Communist Legacy? The Development of Family Policies in Poland and the Czech Republic” (avec Steven Saxonberg). Social Politics, vol. 14, n° 3.
— (2008). “Who Cares? Patterns of Care in Central and Eastern Europe” (avec Michal Polakowski). Journal of European Social Policy, vol. 18, n° 2.

Dorottya Szikra est professeure associée de l’université Eötvös de Budapest, à la faculté de Sciences sociales. Ses recherches récentes portent sur l’histoire des politiques sociales, du travail social et des politiques familiales. Parmi ses publications :
— (2009). “Tradition Matters: Child Care and Primary School Education in Modern Hungary”. In Karen Hagemann et al. (eds). Child Care and Primary Education in Post-War Europe. New York & Oxford, Berghahn Books [à paraître].
— (2009). “Social Policy in East Central Europe. Major Trends in the 20st Century” (avec Béla Tomka). In Cerami Alfio, Vanhuysse Pieter (eds). Welfare State Transformations and Adaptations in Central and Eastern Europe [à paraître].

Constanza Tobío est professeure de sociologie à la Universidad Carlos III de Madrid et doyenne-adjointe, en charge du diplôme de sociologie. Ses recherches portent sur les rapports famille-emploi et sur le genre et les rapports intergénérationnels. Elle a notamment travaillé sur les couples à deux revenus, les familles monoparentales et sur les stratégies des femmes pour ‘concilier’ emploi et maternité. Elle a participé à plusieurs réseaux de recherche européens tels que le TSER Network on “Working and Mothering: Social Practices and Social Policies” et le RTN “Grandparenthood and Inter-Generational Relationships in Aging European Populations”.  Elle est notamment l’auteure de :
— (2005). Madres que trabajan. Dilemas y estrategias. Madrid, Cátedra.

fleche