Sommaire | Résumés | Abstracts |Auteur·e·s| Accueil

 

 

21 / 1998 — Cahiers du Gedisst

21

Les paradoxes de la mondialisation

Coordonné par Helena Hirata et Hélène Le Doaré

 

 

 Introduction au format pdf

 

fleche

Sommaire

 

Dossier

Helena Hirata et Hélène Le Doaré
Les paradoxes de la mondialisation [p. 5-34]

Fatiha Talahite
L'emploi des femmes au Maghreb. De l'ajustement structurel au post-ajustement [p. 35-57]

Ruth Pearson
La mondialisation et les emplois informatisés. Avantages et risques pour les femmes [p. 59-81]

Sara Lara
L'émergence d'une agriculture flexible et les transformations du marché du travail rural en Amérique latine
[p. 81-94]

Jeanne Bisilliat
Les logiques d'un refus. Les femmes rurales africaines et les politiques d'ajustement structurel [p. 95-109]

Catherine Quiminal
Les associations de femmes africaines en France. Nouvelles formes de solidarité et individualisation
[p. 111-130]

Jules Falquet
Le débat du féminisme latino-américain et des Caraïbes à propos des ONGs [p. 131-147]

Philippe Zarifian
Vers un Peuple-Monde ? [p. 149-164]

Jeon Sok-Hyoun
Entre l'Église, l'usine et la famille. Histoire de vie d'une ouvrière coréenne [p. 165-174]

 

Comptes rendus

— Dominique Fougeyrollas-Schwebel (ed) (avec la participation d'Annette Goldberg-Salinas). « Politique et recherches féministes, regards croisés : Brésil, Québec, France ». Cahiers du Cedref (Béatrice de Peyret)

— Christine Fauré (ed). Encyclopédie politique et historique des femmes (Chantal Rogerat)

— Anne Cova. Maternité et droits des femmes en France (XIXe-XXe siècle) (Arlette Gautier)

— Philippe Zarifian. Éloge de la civilité. Critique du citoyen moderne (Jean-Claude Thénard)

[p. 175-183]

  Comptes rendus au format pdf

 

Cahiers du Gedisst, n° 21/1998, avril, 192 p.

ISSN  1165-3558 - ISBN 2-7384-6622-2

 

fleche

 

Résumés

Helena Hirata et Hélène Le Doaré — Les paradoxes de la mondialisation

Ce texte montre d'abord, par la présentation de ce numéro, comment la prise en considération des rapports sociaux de sexe/genre ouvre deux directions d'analyse : 1) défiance et critique-déconstruction du concept de mondialisation ; 2) essai de réflexion sur ce qui signifie le contexte actuel dénommé « mondialisation » pour le travail et l'emploi des femmes, mais aussi pour leurs mouvements sociaux et même pour... la pensée féministe aujourd'hui. Il présente ensuite deux textes dont le statut, très différent, témoigne de l'esprit dans lequel ce numéro a été conçu — l'intégration de points de vue divers —, l'un portant sur les mutations actuelles du travail et de l'emploi (H. Hirata) et l'autre portant sur les mouvements sociaux (H. Le Doaré).

Fatiha Talahite — L'emploi des femmes au Maghreb. De l'ajustement structurel au post-ajustement

Au Maghreb, les ajustements structurels, s'ils ont produit des effets négatifs, ont révélé l'existence d'une main-d'œuvre féminine prête à investir le marché du travail. Cela semble converger avec le projet euro-méditerranéen visant à spécialiser le Sud dans des industries peu rentables, utilisant une main-d'œuvre abondante et bon marché. Pourtant, l'existence de qualifications élevées et variées, pourraient ouvrir d'autres perspectives à l'emploi des femmes si le champ politique et institutionnel s'élargissait et que s'exprime la dynamique de ces sociétés, dont l'émergence de nouvelles générations de femmes actives constitue une donne essentielle. Mais telle qu'elle se dessine aujourd'hui, l'intégration mondiale et euro-méditerranéenne tend, pour l'essentiel, à n'être qu'un mouvement brutal de dévalorisation et d'exclusion.

Ruth Pearson — La mondialisation et les emplois informatisés. Avantages et risques pour les femmes

Ce texte décrit la rencontre ambivalente entre les femmes et les technologies informatiques dans les pays en développement : si la création de nouveaux emplois leur est bénéfique, elle se réalise au prix de l'émergence et du développement accéléré des lésions par efforts répétitifs (LER). En présentant les termes du débat dans les pays du Nord, l'auteure inscrit son analyse dans une perspective comparative.

Sara Lara — L'émergence d'une agriculture flexible et les transformations du marché du travail rural en Amérique latine

Cet article analyse le rôle actuel de l'agriculture des pays latino-américains dans le nouvel ordre international et le processus de restructuration de la production qui se met en place surtout dans le secteur agro-exportateur où se déploient les nouvelles formes de production et de travail. L'analyse porte sur l'ensemble du continent latino-américain, mais s'appuie particulièrement sur un exemple mexicain : la culture des fleurs.

Jeanne Bisilliat — Les logiques d'un refus. Les femmes rurales africaines et les politiques d'ajustement structurel

Après une présentation générale des conséquences que les Politiques d'ajustement structurel (PAS) exercent sur les relations de genre et spécifiquement sur les femmes rurales africaines, l'auteur s'efforce de montrer les mécanismes qui, au sein de l'organisation de la Banque mondiale mais aussi de l'Union européenne facilitent la non prise en compte des relations de genre dans les politiques macroéconomiques.

Catherine Quiminal — Les associations de femmes africaines en France. Nouvelles formes de solidarité et individualisation

Les migrations des femmes africaines en France relèvent pour une part des contraintes économiques mondiales, de l'autre elles s'accompagnent d'une volonté de valoriser les ruptures et déplacements qu'elles entraînent. Il s'agit dans cet article d'étudier le rôle des associations de femmes africaines dans la prise de conscience, par des femmes, objet de nombreuses discriminations, que leur appartenance à un groupe les autorise à pratiquer et à revendiquer un changement de statut tant familial que social. Au cœur des contradictions induites par la mondialisation, ces associations sont créatrices de liens sociaux. Elles sont des lieux où s'élaborent de nouvelles formes de citoyenneté, citoyenneté contemporaine des « États nationaux multiculturels » qui respecteraient l'égalité des individus et leur nécessaire différenciation.

Jules Falquet — Le débat du féminisme latino-américain et des Caraïbes à propos des ONGs

Le mouvement féministe latino-américain et des Caraïbes s'est considérablement développé depuis les années soixante-dix. Un des éléments remarquables de cette évolution est une institutionnalisation croissante : les groupes d'autoconscience farouchement autonomes des débuts sont souvent devenus d'importantes ONGs. Cette évolution comporte des aspects positifs — notamment une plus grande visibilité et légitimité des revendications des femmes. Simultanément, elle pose des problèmes au sein des groupes et du mouvement : s'agit-il de la meilleure stratégie ? Qui décide, et comment, des stratégies du mouvement ? Le féminisme porté par les ONGs est-il encore subversif ?

Philippe Zarifian — Vers un Peuple-Monde ?

L'auteur s'attache à montrer que la globalisation et la mondialisation éco­nomiques, loin de promouvoir un développement mondial, n'induisent que des effets locaux et précaires, dominés par la vitesse instantanée de placement des capitaux sur les marchés financiers. Des réseaux dynamiques d'échanges se constituent sur l'ensemble du globe, mais ils ne dessinent qu'un vaste squelette, associé à une croissance des déserts humains. En contrepartie toutefois, le monde se constitue aussi par les liens que les différents peuples tissent, par leur mélange physique, comme par les interpellations communes que fournissent les grands médias. Ainsi, dans les replis du capitalisme, surgit peut-être un nouveau Peuple-Monde, l'esquisse d'une véritable humanité.

 

 

 

fleche

Abstracts

Helena Hirata and Hélène Le Doaré — The paradoxes of globalization

This article first shows, in its introduction for this issue, how taking into account of the social relations of sex/gender opens two avenues for analysis: 1) a questioning and a critical deconstruction of the concept of globalization (“mondialisation”) ; 2) an attempt to reflect upon the current context surrounding what is labelled as globalization, and what this signifies for the work and employment of women, for their social movements, and even for... feminist thought today. It then presents two separate texts, each with a different focus, demonstrating the spirit within which this issue was conceived — the integration of divergent viewpoints. The first covers the radical transformations of work and employment (H. Hirata) and the second deals with social movements (H. Le Doaré ).

Fatiha Talahite — The employment of women in the Maghreb, from structural adjustment to post-adjustment

In the Maghreb, structural adjustments, while producing some negative effects, have revealed the existence of a female work-force ready to enter the labour market if only there were some expression of the need. This seems to converge with the Euro-Mediterranean project which aims at specializing the South in industries that are not profitable, using the plentiful and cheap workforce. However, the existence of higher and varied qualifications, the opportunities for enlarging the local and regional markets could open up other perspectives for the employment of women. This would occur if the political and institutional domain were to expand, permitting the dynamics of these societies to express themselves, with the emergence of new generations of working women constituting an essential component. But world and Euro-Mediterranean integration, as it currently presents itself, still essentially tends to be no more than a brutal movement of devaluation and exclusion.

Ruth Pearson — Globalization and computerized jobs: Advantages and risks for women

This article describes the ambivalent meeting between women and information technologies within developing countries: If the creation of new jobs is beneficial to them, this is accomplished at the cost of the emergence and accelerated development of repetitive stress injuries. In presenting the terms of the debate for the Northern countries, the author's analysis is placed into a comparative perspective.

Sara Lara — The emergence of a flexible agriculture and the market transformations of rural work in Latin America

This article analyses the current role of agriculture in the Latin-American countries within the new international order and the process of restructuring of production which is being put into place, especially within the agricultural export sector, where new forms of production and work are being deployed. The analysis applies to the whole Latin-American continent but is focused particularly on one Mexican example: the floriculture industry.

Jeanne Bisilliat — The rationale for a neglect: Rural African women and the Policies of Structural Adjustment

After an overall presentation of the consequences of the Policies of Structural Adjustment upon gender relations, specifically concerning rural African women, the author attempts to show the mechanisms operating within the organization of the World Bank, and also the European Union, which facilitate the neglecting of gender relations within macro-economic policies.

Catherine Quiminal — The associations of African women in France: New forms of solidarity and individualization

The migrations of African women to France are linked in part to global economic constraints and are accompanied by the determination to take advantage of the radical changes that have occurred. This article studies the role of the associations of African women in their increasing awareness that, while already the object of numerous discriminations, their group membership permits them to claim, and to realize, a change of status at both the social and family levels. At the heart of the contradictions induced by globalization, these associations are generators of social bonds. They provide the place where new forms of citizenship are elaborated, a contemporary citizenship of the “national multicultural states” which would respect the equality of individuals and their necessary differentiation.

Jules Falquet — The debate of Latin-American and Caribbean feminism concerning Non-Governmental Organizations (NGOs)

The Latin-American and Caribbean feminist movement has developed considerably since the 1970s. One of the noticeable elements in this evolution is the growing institutionalization: consciousness-raising groups tenaciously autonomous in the beginning have now often become important NGOs. This development brings with it positive aspects, notably a larger visibility and legitimacy for the claims of women. At the same time, it poses problems within the groups and the women's movement: Is this the best strategy? Who decides, and how, the movement's strategies? Is the feminism represented by the NGOs still subversive?

Philippe Zarifian — Toward a “World People”?

The author wishes to show that globalization and economic world-wide expansion, far from promoting a world-wide development, only induces local and precarious effects, dominated by the instantaneity of the placements of capital in the financial markets. Dynamic exchange networks are forming throughout the Globe, but these only sketch a large skeleton associated with the growth of human deserts. As a counterpart, however, the World also constitutes itself by the bonds woven by different peoples, by their physical mixing and by the shared beckonings of the major media. Thus, within the hidden folds of capitalism, there may perhaps be rising a new “World People”, the outline for a genuine humanity.

 

 

fleche

Auteur·e·s

Jeanne Bisilliat est anthropologue et a mené pendant quinze années des études sur les rapports de genre en Afrique subsaharienne. Chargée de recherche à l'Orstom depuis 1983, elle a travaillé au Brésil sur les relations de genre et les mouvements populaires urbains.
— (1996). Femmes du Sud, chefs de famille. Paris. Karthala.
— (1997). Face aux changements, les femmes du Sud. Paris. l'Harmattan.

Jules Falquet est sociologue, membre du CREDAL-ERSIPAL. Elle a travaillé sur la scolarisation des femmes indiennes du Chiapas, puis sur la participation des femmes dans le mouvement zapatiste.
— (1997). Thèse de sociologie sous la direction de Christian Gros. Femmes, projet révolutionnaire, guerre et démocratisation : l'apparition du mouvement de femmes et du féminisme au Salvador. Université Paris III.
— (1997). « les Salvadoriennes et la guerre civile révolutionnaire ». CLIO n° 5. Toulouse. Presses universitaires du Mirail.

Helena Hirata est sociologue, chargée de recherche au GEDISST-CNRS. Ses recherches portent sur les nouveaux paradigmes d'organisation industrielle et rapports sociaux et sur travail et division sexuelle du travail.
— (1996). Hirata H., Senotier D. (eds) Femmes et partage du travail. Paris. Syros.
— (1997). Hirata H., Kergoat D., Zylberberg-Hocquard M.-H., La división sexual del trabajo, B. A./Santiago. PIETTE del Conicet/CEM.

Sara Lara travaille en anthropologie sociale dans le cadre de l'Instituto de Investigaciones Sociales de l'université Autonome de Mexico. Elle enseigne à l'École nationale d'anthropologie et d'histoire au niveau post-doctoral. Ses recherches portent sur les relations de genre, le marché du travail dans le monde rural et les entreprises agricoles.
— (1995). (ed) Jornaleras, temporeras y bóias-frias. El rostro femenino del mercado de trabajo rural en América Latina. Caracas. UNRISD, Nueva Sociedad.
— (1997). Flexibilidad productiva y relaciones de género en el mercado rural. Thèse. Fac. des Sc. politiques et sociales. UNAM. México.

Hélène Le Doaré est ingénieure d'études au GEDISST-CNRS. Ses recherches portent sur les mouvements sociaux en Amérique latine et sur pouvoir et rapports sociaux de sexe.
— (1991). « Le mouvement populaire en Amérique latine. Élément d'une réflexion sur la notion de mouvement social sexué ». Cahiers du Gedisst, n° 2. IRESCO-CNRS.
— (1994). « Du pouvoir politique et poïétique : schéma d'un raisonnement ». Futur Antérieur n° 25-26.

Ruth Pearson est économiste. Elle a étudié la division internationale du travail et ses conséquences pour les femmes et s'est particulièrement intéressée à l'Amérique latine et aux pays en transition. Elle occupe la chaire Femmes et Développement à l'Institut des sciences sociales de la Haye, et enseigne à l'université de East Anglia. Sa recherche actuelle concerne les moyens d'existence des femmes dans l'économie sociale.
— (1997). “Re-negociating the Reproductive Bargain: A Gender Analisis of Economic Transition in Cuba”. In Development and Change, oct., vol. 8, n° 4.
— (1998). Feminist Visions of Development (ed. with Jackson C.). London. Routledge.

Catherine Quiminal est professeur d'anthropologie à l'université Paris VII, chercheuse à l'URMIS et au Centre d'études africaines à l'EHESS. Elle travaille sur les migrations africaines en France et leurs retombées dans les villages d'origine. Ses recherches aujourd'hui tournent autour de deux axes principaux : décentralisation, processus démocratique au Mali, et migration, les femmes en migration.
— (1995). « Genre, territoire et exclusion ». Journal des Anthropologues n° 59.
— (1996). « Parcours de femmes d'Afrique subsaharienne en France : de la polygamie à la famille monoparentale » In Bisilliat J (ed) Femmes du Sud, chefs de famille. Paris. Karthala.

Fatiha Talahite est économiste, chargée de recherche au CLERSE-IFRESI-CNRS. Ses recherches portent sur les conventions économiques et mondes en développement ; les conventions du travail et de l'échange (Maghreb et monde arabe).
— (1997). Union Européenne et Maghreb : intégration ou exclusion. In Faugère et alii, Convergence et diversité à l'heure de la mondialisation. Paris. Economica.
— (1997). « Migrations et développement en Méditerranée : vieux débats, nouveaux enjeux ». Maghreb-Machrek. La Documentation Française, hors série, décembre.

Philippe Zarifian est professeur de sociologie à l'université de Marne la Vallée et chercheur au LATTS-ENPC. Il mène des recherches sur les mutations du travail et des organisations (entreprises industrielles et de service. Il travaille actuellement sur les différents sens donnés à la « logique de service » et s'intéresse aux problèmes posés par la crise de la politique et au renouvellement des approches de la citoyenneté.
— (1996). Travail et communication. Paris. PUF. Collection sociologies d'aujourd'hui.
— (1997). Éloge de la civilité. Paris. L'Harmattan.

fleche